Livres
Vidéos
C’est à regret que je sors de ma tanière My Musical Baptême Chirurgien Fallait demander : la charge mentale
< plus anciens
Nouveau design
plus récents >
RSS
Fleurs 2.5D
samedi 19 juin 2021 à 21:09
Petit side-project pour un cadeau original tout en me familiarisant avec cette imprimante 3D et les logiciels (libres bien évidemment !) qui vont avec, pour un marque-page en relief dont je suis plutôt fier. En images (cliquez pour voir en grand) :

Inkscape Blender Cura Impression Final

Design réalisé en vectoriel et en 2D sous Inkscape, pour profiter pleinement de l'élégance et de l'aisance offertes par les courbes de Bézier. 3 couleurs déjà en prévision des 3 niveaux de profondeur envisagés.

Transition de la 2D à la 3D sous Blender, clairement sous-exploité sur ce projet il faut bien l'avouer, mais c'est quand même un sacré char d'assaut à prendre en main... Import du SVG, "solidification" à l'épaisseur désirée (fixée à 2 couches de 0,12 mm suite à quelques tests) et export au format STL auquel les slicers sont plus familiers.

Slicing donc avec Cura, soit la traduction de l'objet 3D en un chemin à parcourir pour la buse d'impression 3D (format G-code, comme quoi c'est dans les vieux pots...). Outil fort ergonomique qui permet de simuler entièrement l'impression sous la forme d'une vidéo ou d'un tracé des différents filaments qui formeront les différentes couches de l'objet 3D, pour mieux identifier les faiblesses de son modèle avant de gaspiller des heures en impression (seulement 37 minutes ici, ça change des projets qui prennent une nuit !).

Impression enfin, avec une nouvelle tentative (fructueuse cette fois-ci) d'utiliser un plateau en verre plutôt que celui en plastique souple fourni. Le plastique a l'avantage de l'adhérence et de la souplesse qui permet de facilement récupérer ses modèles, mais ne pourra jamais surpasser le verre en terme de planitude, primordiale dans ce projet comme le malheureux prototype a pu le montrer. Après l'échec de la laque à cheveux pour assurer un minimum d'adhérence, sortie de l'artillerie lourde : scotch double-face, plutôt trop adhérent que pas assez mais au moins ça colle !

Quelques petites retouches à la pince coupante sur le produit fini, d'étonnantes souplesse et rigidité compte tenu de ses seulement 6 couches de 0,12 mm d'épaisseur. Parfait pour un marque-page donc, en espérant qu'il tienne dans le temps !